Le tabagisme est la cause évitable la plus courante de décès prématuré au Canada. 

Jusqu'à la découverte du bupropion, la thérapie de remplacement de la nicotine (TRN) était la seule forme disponible pour le sevrage tabagique. Le bupropion est le premier médicament sans nicotine pour arrêter de fumer. Diverses études ont prouvé l'efficacité du bupropion pour arrêter de fumer, aidant près d'une personne sur cinq à arrêter de fumer. L'utilisation de Bupropion peut provoquer des effets secondaires mineurs tels qu'une bouche sèche et de l'insomnie, mais il provoque rarement des convulsions.

Apprenons-en davantage sur le sevrage tabagique et comment Bupropion aide.

Quelles sont les causes de l'abandon du tabac?

Fumer provoque la libération de produits chimiques qui procurent du plaisir. La libération de ces produits chimiques a un comportement addictif. Une fois que vous arrêtez de fumer, les niveaux de ces produits chimiques diminuent dans votre cerveau, ce qui entraîne des symptômes de sevrage à la nicotine.

Ces symptômes peuvent apparaître dans les 30 minutes suivant votre dernière fumée et leur gravité dépend du niveau de dépendance.

Certains symptômes courants comprennent:

  • Picotements des mains et des pieds
  • Envie intense de nicotine
  • La nausée
  • Transpiration
  • Crampes abdominales
  • Ballonnements et constipation
  • Tousser
  • Maux de tête
  • Gorge irritée
  • Difficile de se concentrer
  • Insomnie
  • Dépression
  • Gain de poids
  • Anxiété
  • Irritabilité

Les symptômes culminent généralement en deux ou trois jours. Les récepteurs de la nicotine sont adaptés à l'utilisation de la nicotine, et l'arrêt de celle-ci vous fera en avoir envie.

Mais comme vous ignorez l'envie, elle commence à disparaître. 

Ces symptômes de sevrage peuvent durer de 4 à 8 semaines, voire plus. Certaines personnes peuvent trouver difficile de faire face à ces symptômes et succombent généralement. 

Mais la bonne nouvelle est que de nombreuses options de traitement sont disponibles pour vous aider à gérer les symptômes de sevrage, vous aidant à arrêter de fumer.

Grâce à ces traitements, il y a plus d'anciens fumeurs que de fumeurs actuels.

A LIRE AUSSI  Traitement à l'amitriptyline: effets secondaires courants à prévoir

Traitements courants

Différentes thérapies thérapeutiques, du conseil au médicaments, sont disponibles pour aider les fumeurs à cesser de fumer. Si vous fumez et essayez d'arrêter, votre professionnel de la santé peut vous prescrire une ou plusieurs options de traitement.

Avant d'aller de l'avant, il est essentiel de comprendre que la nicotine n'est pas le constituant de la fumée de tabac qui cause le cancer. Ainsi, il est sûr d'utiliser le remplacement de la nicotine.

De plus, ne perdez pas espoir si vous ne pouvez pas arrêter du premier coup. La majorité des fumeurs ont besoin d'environ 8 à 10 tentatives avant d'arrêter de fumer.

Auto-assistance

Des interventions d'auto-assistance telles que des brochures, des cassettes audio, des bandes vidéo, des lignes d'assistance et des programmes communautaires sont disponibles. Mais ils ne sont pas très efficaces. 

Conseils 

Deux principaux types de thérapies sont efficaces pour aider à arrêter:

  • Conseils pratiques
  • Soutenir et encourager

Bupropion 

Bupropion ou Wellbutrin est le premier médicament sans nicotine utilisé pour arrêter de fumer. (Plus d'informations à ce sujet dans la section suivante).

Thérapie de remplacement de la nicotine 

La thérapie de remplacement de la nicotine (TRN) remplace partiellement la nicotine obtenue à partir de cigarettes pour réduire la gravité des symptômes de sevrage. NRT est disponible sous différentes formes, telles que des patchs et de la gomme.

La TRN peut également être utilisée avec des médicaments. Cependant, la TRN n'est pas recommandée pour les femmes enceintes qui tentent d'arrêter de fumer.

NRT est disponible sous les formes suivantes:

  • Gomme à la nicotine: Lorsqu'il est mâché, il libère de la nicotine dans le sang, qui atteint le cerveau en quelques minutes. On constate que plus de 14 semaines d'utilisation de gomme à la nicotine augmentent vos chances d'arrêter de fumer. La dose recommandée est de 2 mg, mais pour les gros fumeurs, elle est de 4 mg.
  • Inhalateur de nicotine: Ce sont de minces tubes en plastique contenant des cartouches de nicotine. Lorsque vous utilisez l'inhalateur, il libère de la vapeur de nicotine. C'est ce qui ressemble le plus à la cigarette. 
  • Pastille de nicotine: Ce comprimé se dissout dans la bouche pour libérer de la nicotine.
  • Spray nasal à la nicotine: Le spray délivre de la nicotine par le nez qui pénètre rapidement dans la circulation sanguine.
  • Patch de nicotine: Le patch libère de la nicotine à travers la peau. 

Varénicline (Chantix) 

La varénicline aide à soulager les symptômes de sevrage et le besoin de nicotine. Il agit en réduisant les effets physiques de la nicotine. Cela signifie que si vous commencez à fumer, après avoir arrêté de fumer, vous n'aurez pas beaucoup de plaisir.

A LIRE AUSSI  Dépendance aux antidépresseurs et comment gérer ses symptômes de sevrage?

Cependant, il doit être combiné avec NRT.

Comment Bupropion aide-t-il?

Lorsque vous fumez une cigarette, la nicotine libérée est absorbée dans le sang qui traverse la barrière hémato-encéphalique. Cela se traduit par des rejets de dopamine dans la voie de recherche de plaisir du cerveau.

Lorsque vous réduisez votre consommation de nicotine, les cellules nerveuses recaptent la dopamine. La diminution des niveaux de dopamine entraîne des symptômes de sevrage de la nicotine. Bupropion agit en inhibant cette recapture de la dopamine, augmentant son niveau dans le cerveau. En améliorant le niveau de dopamine, le bupropion prévient ou atténue les symptômes de sevrage à la nicotine.

La libération de noradrénaline est également observée dans de nombreux retraits de substances. Le bupropion est un faible inhibiteur de la recapture de la noradrénaline, réduisant les symptômes de sevrage. 

Les experts pensent que le bupropion antagonise l'effet de la nicotine, bloquant son effet. On voit également qu'il empêche la libération de dopamine induite par la nicotine, en combattant l'effet de renforcement présent dans la dépendance à la nicotine à long terme.

Dans l'ensemble, le bupropion agit en influençant les produits chimiques du cerveau liés à l'envie de nicotine. Il peut être utilisé seul ou en association avec un TRN pour le sevrage tabagique. 

Utilisation et dosage

Comment le prendre:

  • Votre médecin vous conseillera de prendre Bupropion une semaine avant votre intention d'arrêter de fumer.
  • Vous devrez peut-être prendre ce médicament pendant 7 à 12 semaines.
  • La dose habituelle est un comprimé de 150 mg une ou deux fois par jour. Il devrait y avoir un intervalle d'au moins 8 heures entre deux doses.
  • Vous devez avaler le médicament dans son ensemble.
  • NE PAS le fendre, l'écraser ou le mâcher. Cela peut augmenter le risque d'effets secondaires, y compris des convulsions.

Au départ, si vous avez envie de nicotine, vous pouvez prendre Bupropion avec NRT. Cependant, toujours consultez un docteur avant de le faire.

Autres précautions et soins

Effets secondaires

L'utilisation de Bupropion est généralement sans danger chez la plupart des individus; cependant, cela peut provoquer des effets secondaires.

A LIRE AUSSI  Quelle est l'efficacité du bupropion dans le traitement des troubles affectifs saisonniers?

Voici quelques effets secondaires courants:

  • Sécheresse de la bouche
  • Insomnie
  • La nausée
  • La diarrhée
  • Constipation
  • Fatigue
  • Changements de comportement tels que agitation, colère, pensées suicidaires ou humeur dépressive

Cherchez des soins médicaux immédiats si vous avez le Effets secondaires:

  • Rythme cardiaque irrégulier
  • Douleur thoracique
  • Douleurs musculaires
  • Bourdonnement dans les oreilles
  • Maux de tête sévères
  • Tremblements
  • Changement de poids

Précautions

Évitez l'utilisation de Bupropion dans les cas suivants:

  • Blessure à la tête
  • Troubles de l'alimentation
  • Grossesse
  • Malformation artérioveineuse
  • Troubles de l'humeur
  • Glaucome
  • Diabète
  • Maladies cardiaques
  • Troubles rénaux
  • Hypertension

Autres choses qui peuvent aider

Le sevrage de la nicotine est généralement la partie la plus difficile du sevrage tabagique. De nombreuses personnes devront peut-être essayer plusieurs fois avant de réussir à arrêter.

Certains déclencheurs peuvent vous inciter à fumer. Certains déclencheurs courants sont:

  • Être entouré de fumeurs
  • Se sentir stressé
  • Buvant de l'alcool
  • S'ennuyer
  • Parler au téléphone
  • Être dans une voiture
  • Boire du thé ou du café

Essayez d'identifier vos déclencheurs et essayez de les éviter.

La première semaine peut être intimidante et vous pouvez ressentir une envie de nicotine. Maintenir cette phase est important car bientôt, votre corps s'y habituera.

Certaines activités qui peuvent aider sont:

  • Faire une promenade
  • Écouter de la musique
  • Participez à un passe-temps
  • Parlez à vos proches

Dernières pensées

Si vous fumez et prévoyez arrêter de fumer, de nombreuses thérapies sont disponibles pour vous soutenir. Lorsque vous fumez, la nicotine provoque la libération de substances chimiques cérébrales associées au plaisir. Vos cellules s'habituent à la nicotine et aux sensations qu'elle provoque.

Une fois que vous vous arrêtez, les niveaux de produits chimiques du plaisir diminuent, ce qui entraîne des symptômes de sevrage à la nicotine. Votre corps a besoin de temps pour s'habituer à l'absence de nicotine. Heureusement, de nombreuses options de traitement peuvent vous aider à faire face à ces symptômes. Bupropion est le premier médicament sans nicotine qui aide à arrêter de fumer. Il agit en augmentant les niveaux de produits chimiques de plaisir, atténuant les symptômes de sevrage.

Si vous pensez que Bupropion peut vous aider, parlez-en à votre médecin dès aujourd'hui!

Lire la suite... 380 Vues